Appui au développement inclusif des filières horticoles impactées dans le cadre du Programme AFAFI-Nord (AIFHORT)

14 Jun 2021


Le projet AIFHORT, mis en œuvre de juin 2018 à juin 2023 par le Centre Technique Horticole de Tamatave (CTHT) à travers un contrat de subvention de 1 800 000 Euros avec le programme AFAFI-Nord, a pour objectif de renforcer la capacité technique et organisationnelle des acteurs de la chaîne de valeur des filières horticoles des régions couvertes par le Programme AFAFI-Nord.

Il s’agit essentiellement d’améliorer les différentes étapes de la chaîne de valeur des filières de production retenues par l’expertise, le conseil, les formations et les services apportés par le CTHT/CTCP (Centre de Transformation et de Conservation de Produits) en appui aux acteurs locaux de ces filières.

Dans le cadre de la composante 1 - Amélioration des différentes étapes de la chaîne de valeur de filières de productions impactées dans le cadre du projet AIFHORT par l’expertise, le conseil et les formations en appui aux acteurs locaux de ces filières, les activités se sont concentrées dans la région DIANA et Analanjirofo.


A titre d’exemple on peut citer :

Dans la région Analanjirofo :

·         La Diffusion d’alambics améliorés en vue de contribuer à la diminution de l’impact environnemental de la production d’essence de feuille de girofle

A l’heure actuelle la production annuelle d’essence de girofle à Madagascar avoisine les 2 000 tonnes.

Les études menées en coopération avec l’ESSA ont montré que, compte tenu des caractéristiques techniques des alambics traditionnels utilisés, il était nécessaire de brûler annuellement 750.000 m3 de bois soit l’équivalent de 15.000 ha de forêt d’Eucalyptus.

Compte tenu de ces chiffres et de leur conséquence sur l’environnement, les activités pour diminuer l’impact environnemental de cette production se sont principalement axées sur l’amélioration du fonctionnement des alambics traditionnels en proposant des améliorations techniques simples et peu coûteuses.

3 facteurs principaux ont été pris en compte : la durée de la cuisson, l’amélioration du rendement et la consommation en bois de chauffe.


Le modèle d'alambic amélioré diffusé par le projet AIFHORT-CTHT regroupe toutes ces améliorations et est actuellement mis à la disposition de coopératives de producteurs pour leur validation et l’appropriation des améliorations techniques proposées.

·         La réalisation d’outil pilote à destination des producteurs de cannelle, opération réalisée en impliquant les écoles techniques décentralisées et plus spécifiquement dans ce cas l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antsiranana.

Ce premier outil pilote mécanique concerne la coupe régulière et ajustable des bâtons de cannelle et a nécessité la coopération entre le projet, l’ESP de Diégo et un artisan de la place. 


Coupe mécanique de bâtons de cannelle (fabrication locale) 

 

Dans la région DIANA :

·         La réalisation d’un pilote pour griller les noix de cajou fraiches.

 Après la région BOENY, la région DIANA est la 2ème région productrice de noix de cajou ou « Mahabibo » de Madagascar. Qualifiée d’or vert, la culture de « Mahabibo » est très développée dans le district d’Ambilobe, une des zones d’interventions du projet AIFHORT. En 2020, les 06 coopératives bénéficiaires du programme ont pu commercialiser 7 548 kg.

Afin d’améliorer les revenus des producteurs par la transformation locale des noix d’anacarde, un pilote a été conçu pour griller les noix de cajou fraîches.

Le torréfacteur pour les noix de cajou est un outil innovant permettant de griller les noix fraichement récoltées non seulement en respectant la technique traditionnelle mais aussi en améliorant :

·         -  Les rendements par cycle de traitement,

·         -  La vitesse de traitement,

·         -  L’homogénéité du traitement

·         -  La sécurité de l’opération (maîtrise des gaz toxiques).




Torréfacteur pour les noix de cajou