Programme AFAFI-Centre : Préparation de la campagne de reboisement 2021- 2022 en bois-énergie du projet Diabe

22 Oct 2021

Le projet DIABE est mise en oeuvre par le consortium AIM-CIRAD-PARTAGE-PU dans le cadre du Programme AFAFI-Centre financé par l’Union Européenne à travers le 11ème FED sous la maitrise d’ouvrage déléguée du BACE. Démarré en novembre 2020 pour une durée de 4 ans, DIABE a comme objectif spécifique « d’intensifier et de diversifier de façon durable et inclusive la production de la filière bois-énergie tout en préservant les forêts naturelles ». Il prévoit notamment le reboisement de 4500 ha en regions Analamanga et Itasy.

Pour cette campagne de reboisement 2021-2022, le projet prévoit 1 830 ha de plantation dans 21 communes des districts Ankazobe, Ambohidratrimo, Anjozorobe et Arivonimamo. L’identification des reboiseurs ainsi que la validation des parcelles à reboiser sont en cours. La validation consiste à confirmer que la zone à reboiser se trouve dans les zones destinées à cette activité dans les SAC (schéma d’aménagement communal) ou ZADA (zonage à dire d’acteurs) - qui définit les zones prioritaires pour les activités de reboisement en consultation avec les agents des services techniques au niveau des districts (cantonnement forestier, agriculture et élevage, …), les maires, les chefs de fokontany et les représentants des reboiseurs - et que la fertilité initiale de la parcelle permet aux reboiseurs d’espérer avoir une production d’arbres à vocation bois-énergie convenable.

13 ZADA sont en cours de finalisation. 125 pépiniéristes partenaires de DIABE, dont 12% de femmes, ont été formés / recyclés en août et septembre sur la production d’arbres à vocation bois énergie et sur les arbres fruitiers. Les jeunes plants seront suivis par l’équipe des cantonnements forestiers et les plants viables seront validés par leur soin avant distribution aux reboiseurs.

Le projet a contractualisé avec le FOFIFA afin de bénéficier de graines issues de leurs vergers à graines de Mahela (Antsampanana, Brickaville) mis en place dans les années 90 avec des semences importées d’Eucalyptus (robusta, grandis, …), de Corymbia (maculata, citriodora, …) et d’Acacias (mangium, auriculiformis, …).

Rappelons que durant la première campagne de reboisement (2020-2021) du projet, 553 ha ont été plantés essentiellement en Eucalyptus (Eucalyptus robusta et Corymbia maculata) par 1 242 reboiseurs, dont 170 femmes.