Atelier de formation des cadres centraux de la Direction de la Protection des Végétaux du Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche sur le thème « Analyse des risques sanitaires et phytosanitaires »

25 Nov 2020

La protection du territoire national contre l’introduction des nouveaux organismes nuisibles transfrontaliers ainsi que des consommateurs nationaux lors des importations des denrées alimentaires d’origine végétale est impérative.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme RINDRA, financé par l’Union européenne, il est prévu de renforcer les capacités techniques des Autorités compétentes nationales en charge des questions sanitaires et phytosanitaires, au niveau du Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche (MAEP), notamment la Direction de la Protection des Végétaux, pour améliorer leur performance dans l’accomplissement des missions régaliennes de l’Etat.

Ainsi se tient l’atelier de formation des cadres centraux de la Direction de la Protection des Végétaux du MAEP sur le thème « Analyse des risques sanitaires et phytosanitaires », au CNEAGR à Nanisana ce mercredi 25 au vendredi 27 novembre 2020. Parmi les participants : des inspecteurs sanitaires, des biologistes et un entomologiste. La formation est assurée par le Docteur Maharavo Rahantamalala Clarisse, Assistant Technique SPS.

L'expérience et les compétences des cadres de DPV dans le domaine de l'analyse des risques sanitaires et phytosanitaires seront renforcés afin de protéger le pays de l'afflux de divers ravageurs ou maladies ainsi que des produits alimentaires qui pourraient être dangereux. Il est également conçu pour protéger tous les consommateurs d'aliments car l'utilisation de pesticides pour lutter contre les maladies peut avoir un effet néfaste sur la santé humaine si elle n'est pas contrôlée.

Cet atelier vise ainsi à aider les cadres centraux de la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) à maitriser les dispositions de l’Accord de l’Organisation Mondiale du Commerce relatives aux mesures sanitaires et phytosanitaires ainsi que les normes élaborées par les organisations internationales (la Convention Internationale de la Protection des Végétaux (CIPV) et le Codex Alimentarius) concernant l’Analyse des risques sanitaires et phytosanitaires. Les procédures à suivre dans la mise en œuvre de l’Analyse des risques SPS y sont abordées.

De ce fait, les projets de textes règlementaires nationaux en vigueur ou les projets de textes élaborés, relatifs à l’Analyse des risques sanitaires et phytosanitaires, sont évalués et validés par les participants durant l’atelier s’ils sont en conformité aux normes internationales et aux exigences règlementaires européennes.