« Accompagner l’opérationnalisation des institutions publiques et parapubliques du secteur Agriculture, Elevage, Pêche et Environnement (AEPE), sur les plans institutionnels et de la formation », est une des priorités du Programme RINDRA, financé par l’Union Européenne.

10 Nov 2020

Afin d’accompagner Madagascar dans son processus de développement, l’opérationnalisation des institutions publiques et parapubliques du secteur Agriculture, Elevage, Pêche et Environnement – AEPE s’inscrit dans les axes prioritaires du Programme « Renforcement INstitutionnel vers le Développement de la Résilience Agricole (RINDRA). Programme financé par l’Union européenne à hauteur de 40 000 000 euros dans le cadre du 11ème Fonds Européen de Développement (FED), le maître d’ouvrage est le Ministère de l’Economie et des Finances.

 Un renforcement des capacités des acteurs publics, en particulier du Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche (MAEP) et du Ministère de l'Environnement et du Développement Durable a été organisé à Antsirabe afin d'améliorer leurs compétences et leurs performances. Tous les besoins en formation sont définis par la Direction de la Formation Agricole et à la Professionnalisation des Producteurs et des pêcheurs (DFAPP) pour ceux du MAEP.

 1 - Atelier de formation en « élaboration et budgétisation de session de formation continue » pour les responsables et formateurs des centres et établissements de formation agricole et rurale

 

Un atelier de formation en « élaboration et budgétisation de session de formation continue » a été programmée le 09 au 13 novembre 2020 à Antsirabe pour les responsables et formateurs des treize (13) Centres et Etablissements de Formation Agricole et Rurale (CEFAR). L’objectif étant d’améliorer les offres de formation continue des CEFAR publics sous leurs aspects techniques et financiers.

 A l’issue de la formation, les 26 agents des CEFAR sont capables, en termes de capacités : d’identifier les compétences liées aux filières prioritaires ; définir les objectifs en lien avec les compétences ciblées ; structurer le contenu ; établir la progression pédagogique ; Préparer les méthodes ; concevoir la fiche / ruban pédagogique ; préparer les matériels de formation et les travaux pratiques ; préparer l’évaluation ; élaborer un guide du formateur sur le module ou la session ; et calculer le coût de la formation.

 2 - Atelier de renforcement de capacité des agents forestiers Officiers de Police Judiciaires (OPJs)

 

Une persistance de trafic illicite de nos ressources est constatée aussi bien pour les espèces floristiques que faunistiques. D’ailleurs, l’Administration forestière perd de plus en plus son autorité et son pouvoir pour appliquer la réglementation en vigueur. Or, le contrôle forestier, une des fonctions régaliennes de l’Etat, joue un rôle important dans la gestion des ressources forestières. Il est assuré par les agents forestiers OPJs de l’Administration. Ce contrôle doit être mené dans le cadre réglementaire et conformément à l’éthique de la bonne gouvernance.

Un renforcement de capacité des agents Forestiers OPJs de l’administration forestière s’est tenue du 10 au 12 novembre 2020 à Antsirabe pour rehausser leurs niveaux techniques, leurs capacités à mobiliser et sensibiliser la population locale pour la conservation des ressources et à développer la collaboration avec les institutions, organismes et associations partenaires.

 Cet atelier vise ainsi une remise à niveau pour lutter efficacement contre le braconnage et le trafic illégal des ressources naturelles, dans le respect de l’éthique professionnelle.